Je vous propose de lire cet extrait d’un article de Léon Deloy (8AB) publié en 1922 dans la revue l’Onde Électrique (1). Cet article est  intitulé “Communications internationales d’amateurs”. Nous puisons ici dans les propos de Léon Deloy ce qui constitue l’essence de notre activité radioamateur.

“Se faire entendre et entendre de plus en plus loin est le but que se propose tout amateur. Lorsque pour la première fois, nos signaux sont perçus par un autre amateur, si près soit-il, ce n’est pas sans émotion que nous l’entendons répondre à notre appel! Nos signaux portent donc! et la faible énergie que nous avons, après bien des jours (et des nuits) de travail, réussi à mettre dans notre antenne en rayonne donc effectivement! La preuve de ce résultat ne manque jamais d’apporter avec elle une grande satisfaction. [..]  C’est alors la période des perfectionnements du poste. On surélève l’antenne, on améliore la prise de terre, on parfait les réglages et chaque fois que l’ampèremètre d’antenne marque un peu plus de courant, notre espoir croit en proportion! On attend alors le courrier quotidien avec impatience; il contient chaque jour de nombreuses cartes et lettres nous annonçant que nos signaux ont été perçus dans d’autres villes de notre département, dans les départements voisins, puis dans des points lointains de notre pays; enfin arrivent les premières lettres de l’étranger! Il y a là-bas, par delà les montagnes, par delà les immenses plaines, par delà la mer, une antenne installée par un amateur comme nous qui vibre chaque soir à l’unisson de la notre, dont le courant suit docilement les mouvements de notre manipulateur, il y a là-bas un ami inconnu qui est heureux de nous entendre et impatient de nous répondre! Bientôt la communication bilatérale est réalisée et le lien invisible de nos petites ondes est devenu un lien d’amitié de plus entre deux nations voisines. Tel est le rêve de tout amateur et nombreux sont ceux qui le réaliseront sous peu.”

Que changerait-on de fondamental à ce texte 94 ans plus tard?

73s Matthieu F4BUC

(1) : Dans cette revue crée en 1922 il y avait un article rédigé régulièrement par 8AB et qui constitue une source irremplaçable de documentation sur les temps héroïques de l’émission d’amateur.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour à tous,
    En feuilletant les revues OCI Ondes Courtes Informations, qui sont numérisées pour fêter les 50 ans de l’URC je trouve page 10 du numéro OCI n°29 un article intéressant sur les essais transatlantiques et la station de F8AB.
    L’article est téléchargeable sur ce lien :
    http://www.site.urc.asso.fr/index.php/urchaut/adhesion-3/file/345-oci-029?start=20
    Ces essais sont très bien racontés également dans le livre “200 meters and down” de 1936 de Clinton Desoto (livre en langue anglaise.)
    73’s
    David