Le WE du 1er et 2 Avril 2017 a eu lieu le concours REF-DUBUS en EME sur 1296MHz. Nous avons profité de cette activité pour avancer sur le rodage de la station et tenter de faire de nouveaux contacts en télégraphie.

La station F6KRK se compose de la parabole de 2m de diamètre associée à sa source à polariseur de type Septum, de conception OK1DFC. Le tracking est assuré par le logiciel de F1EHN et l’interface développée par Laurent F4GEV pour piloter la motorisation (azimut sur élévation).

Par rapport à l’année dernière pas mal de travail a été réalisé sur la partie électronique avec en particulier :

  • la réalisation d’un LNA très faible bruit G4DDK
  • l’intégration du bloc ampli 250W contenant le séquenceur et les divers éléments nécessaires à la supervision de la puissance émise, l’alimentation du LNA etc… le tout s’installant commodément dans le coffret extérieur (en dehors du trafic l’ampli est retiré)

La station est complétée par une voie de réception auxiliaire SDR utilisant le récepteur SDRPlay (modifié avec TCXO haute stabilité) et le logiciel HDSDR. Cette voie est dérivée par un coupleur de la voie RX principale. La réception SDR se fait donc directement sur 1296MHz.

Pour l’émission, et aussi la réception en double, nous utilisons un IC910, stabilisé avec TCXO (comme le récepteur SDR du reste).

La puissance d’émission en sortie de l’ampli est de 250W et la puissance au niveau de la source est de 200W.

La photo suivante montre le bloc ampli monté dans le coffret extérieur situé sous la parabole.

Vue du bloc ampli dans le coffret extérieur
La parabole pointée vers OSCAR-0

Cette petite vidéo montre le QSO le plus facile, celui réalisé avec HB9Q. Elle permet à chacun de bien suivre le déroulement du QSO. Bien sur la grande majorité des stations n’arrive pas aussi fort!

Le SDR présente l’immense avantage par rapport à un transceiver classique de présenter une vue panoramique du spectre. Ci-dessous une photo prise du spectrogramme de 1296,000 à 1296,025MHz soit les 25 premiers kHz de la bande 23cm. On peut détecter facilement un nombre important de stations appelant en CW. Les traces permettent d’identifier les fréquences et la vue  spectrale en dessous permet de juger de la force des signaux. On peut donc facilement d’un clic sélectionner le station que l’on souhaite contacter. Ensuite, si l’on parvient à bien identifier l’indicatif de la station appelante il suffit de passer en émission pour tenter sa chance! La fréquence TX est déterminée à partir de la fréquence de réception en y ajoutant la correction doppler de son propre écho.

Spectrogramme. Beaucoup de stations sont visibles (traits verticaux).

La procédure de trafic est très simple et bien standardisée. Le type de report utilisé peut varier selon les stations : code “OOO” en général quand le signal est très faible, puis RST de type “559” ou “449” ou “339” ou bien encore le RST classique 569, 519 etc… Lorsque le signal est faible l’échange se limite à celui des indicatifs, du report et des 73s.

Évidemment les contests sont des moments privilégiés car beaucoup de stations sont actives. Cependant cela est aussi le cas lorsque les conditions de Lune sont bonnes, c’est à dire lorsque la Lune est au périgée, le bruit de ciel faible etc…

Avec notre petite station nous sommes surtout dans le principe de répondre aux appels des stations que nous entendons et dans la prise de sked. Progressivement de nouveaux indicatifs viennent enrichir notre LOG. Pour le moment le trafic se réalise en CW qui est certainement le mode procurant le plus de sensations et le plus de challenge pour une petite station. Ci-dessous le log du WE:

LOG de F6KRK – REF-DUBUS EME 2017 sur 1296MHz en CW

La suite du projet EME va consister à optimiser encore la station et à améliorer notre pratique opératoire.

73s   Matt F4BUC