Le Japon reconnaît à ses citoyens ayant atteint la maîtrise absolue d’un art ou d’un artisanat la qualité de «Trésor National Vivant». Ainsi célébrés, ils deviennent les gardiens de biens culturels traditionnels tels que le travail de la céramique ou du métal, la fabrication de poupées ou le théâtre Nô. JF1OZL aurait sans doute mérité de devenir un trésor vivant dans le domaine de la réalisation de circuits électroniques.

L’OM  se présentait ainsi en 2006 :
«Mon nom est Kazuhiro Sunamura. Je suis un ingénieur en mécanique de 50 ans, né en 1956. Je ne suis pas ingénieur en électronique. Je suis intéressé par l’électricité et la radio depuis l’âge de dix ans. Je suis actif depuis ces dix dernières années avec l’indicatif JF1OZL. J’ai aussi écrit quelques articles relatifs à mes projets radio dans le CQ Magazine japonais. J’ai décidé d’aller sur internet et c’est pour moi l’occasion de montrer mes équipements et mes idées. Regardez mes schémas. Je serais très heureux si cela peut vous aider dans vos projets radio. Je suis membre du J.A.R.L. Affilié au Club Tsuchiura, Radio-Cub de ma ville.»

Autoportrait de JF1OZL à Séoul en 2012

Le site web de JF1OZL montre plus de 160 réalisations personnelles. Les schémas d’une élégante simplicité sont dessinés à la main par l’auteur. On y trouve des petits émetteurs-récepteurs, des alimentations, mais aussi des idées d’expériences minutieusement détaillées, telle que cet étude d’amplificateur à transistor :

L’OM s’est aussi lancé dans la conception d’appareils complexes comme le montre ce schéma de TX à deux transistors pour la CW sur 50 MHz :

Et si la qualité graphique des schémas est impressionnante, que dire de son coup de crayon en ce qui concerne les dessins de réalisation :

Dans l’une de ses rubriques, c’est avec beaucoup d’humilité que Kazuhiro Sunamura explique sa philosophie du bricolage :
«L’échec est la clé du succès. Ouvrez un cahier! Sur mon site vous ne trouverez que mes projets réussis, j’ai plus de 50 cahiers avec 90 % de projets ratés, mais je suis fier de toutes mes idées ! Ouvrez un cahier, pas pour y mettre seulement vos projets réussis, mais pour faire évoluer vos idées»
Pour la réalisation, JF1OZL utilise des circuits pré-imprimés comportant des carrés de cuivre à quatre trous pour disposer les composants (four eyes board) :

On notera dans ce dessin la présence d’un transformateur OZL50. Il s’agit d’un transformateur japonais de la série FCZ modifié par JF1OZL pour ses propres montages.

Parmi les projets décrits sur le site, j’ai réalisé un émetteur en CW modulée qu’il avait conçu pour l’un de ses amis désireux de s’entraîner à la manipulation télégraphique. Un transistor 2N1711, trois résistances et une pincée de condensateurs plus tard voici ce que cela a donné  :

Un dernier clin d’œil de cet OM plein de talents : Comment expliquer à un néophyte la signification des valeurs d’un S-mètre, sans calcul ni grande théorie :

Le site qui date des années 2010 a disparu du web quelques temps après et a réapparu en 2021 au grand bonheur des amateurs de montages QRP : Site web de JF1OZL

Voici la seule réponse que l’on trouve sur le web lorsqu’on cherche à savoir ce qu’est devenu l’auteur de ces merveilles : il est probablement en train de faire des QSO au sommet des montagnes qu’il aimait tant et dans lesquelles il se rendait chaque dimanche pour tester ses réalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *