F6KRK au village des sciences 2019

En préambule, je transmets aux membres du club ayant animé le stand, Michel (F4DEY), Gerard (F1HUM), Franck (F8CRH) et Jean (F4GXG) les remerciements pour notre participation de Mr Jean-Michel Fourgous, Président de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Comme annoncé dans notre article du 5 octobre, F6KRK était présent au village des sciences 2019 qui s’est tenu du 11 au 13 octobre à la Commanderie des Templiers à Elancourt. Une trentaine de stands y présentaient/animaient divers sujets en relation (plus ou moins étroite) avec les thèmes proposés cette année.
Le vendredi était réservé aux « scolaires ». Les élèves (du CE1 à la 4eme) visitaient les stands par petits groupes, pendant environ 15 minutes.

Le samedi et le dimanche l’accès était donné à tout public, en accès libre. Cela favorisait les échanges, sans contrainte horaire, avec les visiteurs.

F6KRK a présenté et animé trois activités :
– Mesurer une distance avec un son ou un ultra-son ; quelles similitudes avec la radio
– Collaboration avec le LATMOS pour leur projet de cube-sat
– Notre « fil rouge » : initiation au morse

Pour la mesure par le son, nous avons commencé par un exemple simple et connu de tous : le décalage de perception de l’éclair et du tonnerre en cas d’orage. Nous avons expliqué comment la différence des vitesses de propagation de la lumière et du son permettait de calculer à quelle distance la foudre avait frappé.

Nous avons ensuite abordé les ultra-sons par l’utilisation d’un générateur BF dont nous augmentions la fréquence (à partir de 400 Hz), pour obtenir des sons de plus en plus aigus, jusqu’à ne plus les percevoir. Avec une petite parenthèse « nature », nous avons parlé de la chauve-souris qui utilise des ultrasons pour s’orienter et se déplacer. L’expérimentation d’un petit montage électronique, émetteur et récepteur ultra-sons, couplé à un calcul de distance avec affichage digital, concrétisait le principe. Un parallèle avec la radio, dans les radars était indiqué.

Nous avons ensuite évoqué la relation entre la fréquence du son et la longueur des instruments pour le produire. L’exemple simplifié des violon, alto, violoncelle et contrebasse montrait que la longueur de l’instrument est inversement proportionnelle à la fréquence de la note. Ce qui bien évidemment nous a amené à la relation fréquence radio vs longueur d’onde, illustrée par quelques images d’antennes.

Notre collaboration avec le LATMOS pour leur projet de satellite cube-sat était présentée sur des affiches. Une maquette de satellite complétait la présentation. Une balise UHF, simulant le futur satellite, transmettait toutes les 30 secondes une trame « type APRS » que le LATMOS pouvait recevoir et décoder.

Et notre inévitable « fil rouge » initiation au morse a, sans surprise, fait le bonheur des plus jeunes…

Merci à tous et rendez-vous en 2020 pour la prochaine édition du village des sciences…

73, Jacques (F8FQJ)

====================================================

Dans ce fichier, les affiches du stand –>  CR VDS 2019 – affiches

Quelques photos:

Au premier plan, la maquette de satellite et le Pocket “balise LATMOS”, sur la longueur la “mesure par le son” et au fond l’initiation au morse
Jacques (F8FQJ) avec un groupe d’élèves à l’écoute (mais est-ce possible ?) des ultra-sons
La mesure par le son. Sur la petite plaque carrée, une “chauve-souris électronique”
La mesure par le son. Illustrations de l’exposé (orage, radar, chauve-souris)
Chauve-souris (photo de l’animal et montage électronique)
Le stand “initiation au morse” prêt à recevoir les visiteurs
Jean (F4GXG) avec de futurs graphistes ?
Le stand “Satellite LATMOS” avec affiches, maquette et balise