Il y a 200ans Ampère découvrait l’électrodynamique

Classé dans : Divers, Non classé | 0

En 2020 nous devons fêter les 200 ans de l’invention de l’électrodynamique par Ampère.

Peu de découvertes méritent un tel hommage, et quel impact dans l’histoire des sciences et des technologies !

Pourquoi est-ce si important pour l’histoire des sciences et de la nôtre radioamateurs ?

Il faut bien mesurer l’importance des travaux d’Ampère. C’est lui qui a eu l’intuition d’effectuer le rapprochement direct entre le magnétisme et l’électricité (plus exactement le courant électrique). De là est née l’électrodynamique et toutes ses lois fondamentales, ouvrant la voie à une nouvelle branche de la physique extrêmement riche en découvertes fondamentales sur plus d’un siècle. De toutes ces découvertes sont nées ni plus ni moins les applications de l’électricité et de l’électromagnétisme que nous connaissons aujourd’hui. Il est évident que la radio et notre émission d’amateur n’auraient pas été possibles non plus. Schématiquement nous pouvons dire que les travaux d’Ampère ont permis les travaux de Maxwell, qui ont permis ceux de Hertz, puis ceux de Branly, de Ferrié, de Léon Deloy 8AB etc.. Nous pouvons donc considérer Ampère comme le tout premier de nos illustres prédécesseurs.

 

La genèse d’une découverte

La naissance de l’électrodynamique signifie la création d’une approche nouvelle réunissant deux branches de la physique qui étaient alors séparées : l’électricité d’un côté et le magnétisme de l’autre. A cette époque peu de savant croyaient en une relation quelconque entre ces deux phénomènes.

Tout part de l’expérience d’Oersted en 1820 montrant la déviation d’une boussole à proximité d’un conducteur parcourut par un courant électrique. Cette expérience fort simple était de tout premier ordre mais Oersted ne l’avait pas interprété correctement et à cet époque la notion même de courant électrique n’était pas établie. C’est bien Ampère qui a interprété le premier cette expérience comme étant la preuve d’une similarité entre électricité et magnétisme. Ces deux classes de phénomènes étaient liés. Quelle audace !

Tout alla ensuite extrêmement vite, en seulement quelques mois de septembre 1820 à janvier 1821.  Dans une véritable fouge créatrice Ampère échafauda sa théorie en posant pour commencer les bases de la notion de courant électrique comme étant dû à un mouvement de l’électricité, c’est-à-dire à un phénomène « dynamique », d’où le nom « électrodynamique ». Au passage il laissera pour la postérité son nom associé à l’unité pour le courant électrique (une des sept unités fondamentales de la physique toujours 200 ans après).

Et quelques semaines plus tard après le début de ses travaux il montrera, par une expérience historique (25 septembre 1820), l’analogie entre le comportement d’un solénoïde parcourut par un courant et un aimant. Viendra ensuite, toujours en 1820, l’expérience de l’influence mutuelle entre deux conducteurs parcourus par un courant. Cette même année verra naitre le célèbre petit « bonhomme d’ampère ».

La suite des travaux expérimentaux et théoriques menés par Ampère se poursuivront ensuite jusqu’en 1826, travaux relayés et poursuivi par bien d’autres scientifiques et ingénieurs célèbres.

Et pour la petite histoire …

Le centenaire d’Ampère a été fêté dignement le siècle dernier et en 1921 le point d’orgue des manifestations fut un banquet organisé par la Société des ingénieurs électriciens à Paris dans le salon du Lutetia. Au cours de cette soirée une surprise avait été ménagée aux convives par la première réception de la transmission radio depuis l’émetteur de Sainte Assise. La chanteuse Yvonnes Brothier de l’Opéra-Comique a chanté la première marseillaise radiodiffusée, sans ménager du reste, le taux de modulation des lampes d’émission qui ont bien tenu le choc malgré les craintes initiales des techniciens (!). Cet évènement symbolique tourna la page des périodes héroïques pour ouvrir celle de l’avènement de la radiodiffusion et des radiocommunications dans lesquels baigne toute notre époque contemporaine. Encore merci Ampère !

Pour plus d’informations : http://www.ampere.cnrs.fr/parcourspedagogique/zoom/courant/index.php

 

73s

Matthieu F4BUC

 

 

 

Laisser un commentaire